Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

La démocratie face à l'émeute politique 2018 à Montreuil - Seine-saint-denis / Foxoo
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus FERMER
Actualité locale | Actualité nationale | Annoncer un évènement
#f
FranceSeine-saint-denis  Annoncez vos évènements 
Vos évènements relayés sur Twitter !  
Partagez  Facebook Google LinkedIn StumbleUpon StumbleUpon Email
Publié le 19/02/18 | Vues : 6


La démocratie face à l'émeute politique 2018 à Montreuil / Seine-saint-denis

Evènement passé.

Le vendredi 23 février 2018 à Montreuil.

Nous recevons le 23 février Francis Dupuis-Déri, professeur à l'université du Québec à Montréal, de passage à Paris. Actif dans de nombreuses luttes et réalités anarchistes à Montréal, il est l'auteur notamment de L a peur du peuple, agoraphobie et agoraphilie politique http://www.luxediteur.com/catalogue/la-peur-du-peuple/) et de Les black blocs, la liberté et l'égalité se manifestent (ouvrages publiés aux éditions Lux).

Dans son livre, Dupuis-Déri repart d'une question fondamentale. Le peuple peut-il se gouverner seul, ou doit-il s'en remette à une élite en mesure de gouverner pour le bien de tous, et qui ne cesse de justifier sa place par haine de la démocratie (dont parlait Jacques Rancière)?

_ Le peuple aussi peut avoir peur. De qui ? De ceux (parfois celles) qui désirent le gouverner, prétendument pour son bien, mais qui cherchent surtout à le dominer. _

La variété des points de vue (et des attaques) face à tout surgissement démocratique conséquent témoigne selon Dupuis-Déri d'une opposition entre l’ « agoraphobie politique », soit « la peur, la haine ou le mépris du peuple assemblé à l’agora pour délibérer et se gouverner », et « l’agoraphilie politique », soit « l’amour, l’empathie et la solidarité à l’égard du peuple assemblé ». Cette opposition, pas seulement idéelle mais qui divise discours, attitudes, et stratégies politiques au delà du clivage droite/gauche classique, structure le champ politique aujourd'hui et sépare fondamentalement non seulement démocrates et antidémocrates mais surtout agoraphobes et agoraphiles.

_« En résumé, par peur ou haine du peuple (se) gouvernant, l’agoraphobie politique propose qu’une élite exerce son pouvoir sur le peuple (domination), alors que l’agoraphilie politique désire que le peuple exerce son pouvoir faire (autonomie), qui est à la fois un pouvoir avec (pouvoir collectif) et un pouvoir du dedans_ »

Le livre s'appuie sur de nombreux exemples récents, et sur toute l'histoire souterraine des pratiques de démocratie directe et d'anarchie. Il discute aussi toutes les approches actuelles, du comité invisible au mouvement zappatiste en passant par les écrits de Lordon, ou des post-marxistes comme Chantal Mouffe et d'autres. Il pose ainsi de nombreuses impasses stratégiques que rencontres les luttes de ces dernières années, et permet ainsi de les approfondir et les discuter.

_ J'ai essayé de comprendre en quoi il y a réellement un lien entre la pratique de l'assemblée et celle de la manifestation ou de l'émeute (même si, évidemment, toute émeute n'est pas précédée d'une assemblée délibérante). J'ai essayé aussi de complexifier l'analyse, en étudiant dans un premier temps comment l'agoraphilie politique (l'amour du peuple assemblé) est traversée par une tension entre une tendance plutôt «assembléiste» et une tendance «insurrectionnaliste», puis, dans un second temps, comment des pratiques insurrectionnelles interviennent en assemblée (par exemple, des lesbiennes perturbant des assemblées féministes pour dénoncer la lesbophobie ambiante), et comment il est possible de s'assembler et délibérer en manifestation, voire en émeute. J'ai aussi rappelé que lors d'insurrections, le peuple très souvent se dote d'espace délibératif (par exemple lors de la Révolution française de 1789, en Espagne en 1936, en Hongrie en 1956, en Argentine au début des années 2000, etc.). _



La discussions sera suivie d'un pot, apéro.



Zapatistes, altermondialistes, Indignés, Occupy, Printemps érable et Nuit debout. Alors que ces mouvements populaires sont présentés par certains comme l’incarnation de l’idéal de la démocratie directe, d’autres n’y voient que des mobilisations certes sympathiques mais insignifiantes, quand ils ne tentent pas de les discréditer en les associant à la violence.

S’appuyant sur une très bonne connaissance de ces expériences politiques ainsi que de l’histoire des pratiques démocratiques, y compris hors de l’Occident, Francis Dupuis-Déri propose une réflexion inspirée et critique. Il présente de manière dynamique la lutte entre l’agoraphobie et l’agoraphilie politiques, soit la haine et l’amour de la démocratie directe, dévoilant les arguments et les manoeuvres des deux camps. Il discute aussi du rapport délicat entre le peuple assemblé à l’agora pour délibérer (le dêmos) et celui qui descend dans la rue pour manifester, voire pour s’insurger (la plèbe). Cet ouvrage à la fois original et provocateur est d’autant plus stimulant qu’il se situe à la croisée des chemins entre la philosophie politique, l’anthropologie et la sociologie. _(4ème de couverture)_

Des extraits de l'ouvrage sont disponibles en ligne ici. http://www.academia.edu/28231125/La_peur_du_peuple_agoraphobie_et_agoraphilie_politiques)

Et une vidéo en ligne est disponible d'une présentation de cet ouvrage : une vidéo est en ligne d'une autre présentation à partir du même ouvrage., https://www.youtube.com/watch?v=UDXCYthdO9Y) ainsi qu'une recension du livre sur contretemps ici. https://www.contretemps.eu/sauvetre-avenir-democratie-directe/)
Enregistrement : http://michelefirk.org/

Café librairie Michèle Firk

9 rue françois debergue 93100 Montreuil
Débute à 19H30




En savoir plus



Fête Maison de fin de saison, les ateliers de musique de la Maison populaire vous invitent à partage. Le vendredi 22 juin 2018 à Montreuil. 19H00


LES TALENTS DU SOIR + GUESTS, lES TALENTS DU SOIR + GUESTS. Le vendredi 22 juin 2018 à Montreuil. 20H00


thierry eliez eliez tribes, “Eliez Tribes” est le projet border line de Thierry Eliez, sorte de muta. Le vendredi 22 juin 2018 aux Lilas. 20H00


Chilla / Simia 1ère partie Saint-Ouen PHH. Le vendredi 22 juin 2018 à Saint-Ouen. 20H00


Apéro Chansongs, tubes à chanter. Le vendredi 22 juin 2018 à Montreuil. 19H00


Boubacar Kafando & Zaama Nooma Band + DJ set. Le vendredi 22 juin 2018 à Montreuil. 20H45


dam'n'co, dam'nco est le nouveau visage du jazz-pop français.. Le vendredi 22 juin 2018 aux Lilas. 21H00


DURBAN MIX, Musique Classique / Danse. Le vendredi 22 juin 2018 à SAINT DENIS.


THIERRY ELIEZ, Musique/Concert. Le vendredi 22 juin 2018 aux LILAS.